Archives pour la catégorie Economie

Pourquoi le portage salarial séduit ?

portage-salarialLes entreprises de portage sont de plus en plus prisées par les indépendants qui souhaitent travailler en toute sécurité. En effet, elles invitent les professionnels à tester  une alternative à la création d’entreprise en leur proposant un contrat de travail. Les salariés « portés » bénéficient alors des mêmes avantages que les salariés classiques tout en exerçant leurs activités en autonomie. Succès sur toute la ligne.

Pour quelles professions ?

Le portage salarial est ouvert à un large éventail de métiers. On peut citer l’ingénieur en informatique qui va développer des logiciels, le spécialiste en référencement qui va positionner les sites internet dans les moteurs de recherche, le conseiller en management, l’expert en bâtiment ou encore l’économiste. Chaque professionnel peut être son propre patron et a toute latitude pour négocier librement ses contrats.

Quels avantages ?

Les freelances qui optent pour le portage salarial sont unanimes sur un point : les atouts du concept sont nombreux. Ils peuvent en effet débuter leur carrière en tant que solos et tester leurs capacités à se lancer  sans passer forcément par la case « création d’entreprise ». Le salarié « porté » peut également développer son réseau professionnel grâce au concept. En étant son propre  patron, il peut se consacrer totalement à ses activités et à sa recherche de clientèle. C’est la société de portage qui va se charger de l’établissement des divers contrats, de l’édition des bulletins de paie, ainsi que de la facturation. Il touche en fin de mois un montant égal à ses honoraires mensuels auxquels seront défalqués les frais de gestion de la société. Cette dernière peut également proposer des services complémentaires qui  vont du règlement des fournisseurs à l’aide commerciale, en passant par l’expertise comptable.

Il est important de préciser que le portage est aussi bien ouvert à  celles et ceux qui  ont obtenu une mission unique ou de dernière minute qu’aux consultants ayant déjà des commandes régulières.

 

La restauration et la gestion des déchets

presse-a-balles

Que l’on soit propriétaire d’un grand restaurant ou en charge de la gestion d’une cantine scolaire ou d’entreprise, il est désormais primordial qu’on se sensibilise pour le tri des déchets. C’est en effet un secteur qui manipule beaucoup de cartons et qui produit énormément de restes alimentaires, qu’ils soient crus ou cuisinés. Comment bien s’y prendre ? Voici quelques conseils.

Côté papier

Une presse à balles d’occasion fera très bien l’affaire, à condition qu’elle ait été bien entretenue. En effet, les restaurations se fournissent en denrées diverses et ces dernières sont le plus souvent emballés dans des cartons de toutes tailles. Au lieu d’empiler ces déchets dans un coin, non pliés et non triés, il est préférable de les compacter proprement et de les remettre dans un circuit de recyclage. C’est pour cette raison que les presses à cartons connaissent le succès qu’on rencontre actuellement. De plus, leur utilisation permet une organisation interne plus efficace puisque les employés ne perdront plus beaucoup de temps au rangement des cartons et se concentreront mieux sur leurs activités.

Côté aliments

En plus de la presse à balles d’occasion, il est également conseillé de se doter de matériels complémentaires pour ne citer que le broyeur de verres et la presse pour tasser les déchets alimentaires. En broyant les bouteilles et en récupérant correctement les débris, on est assuré de minimiser les risques d’accident et de passer les déchets récoltés à d’autres professionnels qui sauront les réutiliser comme il se doit. Quand aux restes alimentaires, on effectue un tri entre le cuit et le cru. Ensuite, on charge la presse, qui, munie de sacs poubelles, permet d’obtenir des déchets organiques bien compactées. Il faut savoir que nombreux sont ceux qui fabriquent leur propre compost avec les restes crus, comme les épluchures de fruits et de légumes, et ce, toujours dans un souci de préservation de l’environnement.

Devenir franchisé demande préparation et patience

Lorsqu’on décide de devenir franchisé, il y a de nombreuses erreurs à connaître et à ne pas commettre. La plus importante d’entre elles est de ne jamais céder à la précipitation. Comme le dit le proverbe : rien ne sert de courir, il faut partir à point. Il est vrai que lorsqu’un tel projet est entrepris, on a hâte qu’il voit le jour, c’est pour cela que de nombreuses personnes confondent précipitation et rapidité. Or pour que votre projet ait des bases saines, il faut veiller à respecter scrupuleusement plusieurs étapes. Voici une liste non exhaustive des étapes importantes auxquelles vous allez devoir consacrer du temps pour ouvrir une franchise.

Intégrer le bon réseau de franchises

Dans un premier temps, recueillez des informations le réseau que vous voulez intégrer.
N’hésitez pas à partir à la rencontre des franchisés du réseau et de ceux qui en ont fait partie. Ces derniers vous permettront de faire un choix éclairé. Si vous arrivez à les rencontrer, vous en apprendrez plus sur les raisons qui les ont poussés à quitter le réseau.

S’informer sur le franchiseur

Regroupez des informations concernant le franchiseur : son parcours, ses expériences, son savoir-faire…
Faites une étude de marché spécifique à votre projet. Afin d’avoir un aperçu peut être plus conforme à la réalité que celui fourni par le franchiseur.

N’oubliez pas de vérifier toutes les clauses d’exclusivités. Si vous n’êtes pas expert en la matière ou si certains points portent à confusion, n’hésitez pas à vous allouer les services d’un juriste ou d’un spécialiste en la matière qui vous éclairera et occultera les quelques doutes subsistants.

Enfin avant de signer, prenez le temps de bien étudier et lire le contrat de franchise. Il faut que vous sachiez parfaitement quelles sont les promesses et les engagements du franchiseur. Assurez-vous d’avoir bien tout compris, et qu’aucune zone d’ombre ne subsiste.

La franchise à domicile

Il existe plusieurs concepts exploitables à domicile dans certains réseaux de franchise. Devant cette foule d’offres, faire le bon choix est primordial. Le fait de choisir une franchise à domicile se fait en fonction de nombreux critères tels que la disponibilité du candidat voulant devenir franchisé, les secteurs d’activités et surtout les aptitudes du créateur. De ce fait, il est capital de commencer par l’analyse des objectifs et des attentes avant de faire un choix.

Parlant des objectifs, il est question de la disponibilité du candidat. Il doit clairement définir s’il veut exercer à temps plein ou à temps partiel bien choisi. Il est à noter que le revenu prend aussi une place importante dans la démarche pour le choix d’une franchise à domicile. Ils sont différents selon le secteur d’activité.

Le choix du secteur d’activité suit juste après la définition des objectifs. C’est donc une étape très importante. Le choix pourrait se faire sur un secteur déjà connu, il est fondé sur un traitement plus facile pour le futur franchisé à domicile. Mais il faut toujours rester tout de même s’attendre à une dure épreuve avant de franchir le seuil de la réussite. De l’autre côté, il se peut que le candidat à la franchise choisit un secteur inconnu. En effet, certains désirent exercer une toute autre activité. Toutefois, que ce soit pour un secteur connu ou un jeune secteur, le candidat doit régulièrement faire preuve de volonté de réussir.

Quand les objectifs et le choix du secteur sont bien définis par le candidat à la franchise à domicile, il faut ensuite se focaliser sur les apports personnels. Cela va dépendre de l’offre des franchiseurs. En général, ils proposent des droits d’entrée modiques (moins de 5.000 euros) aux futurs franchisés à domicile. Même que certains réseaux de franchise n’exigent pas de droits d’entrée. Ces paramètres vont de ce fait réduire le choix du candidat.

En un mot, le candidat à la franchise à domicile devra entreprendre des démarches visant à comparer et à bien analyser toutes les offres qui se présentent à lui avant d’entamer un éventuel choix.

Conseils pour l’élaboration d’un contrat de franchise

Un contrat de franchise est d’une grande importance, car c’est à la fois une transmission d’expérience et le signe d’une bonne relation entre les parties contractantes. Il doit ne pas être à l’encontre des règlementations en vigueur pour avoir sa force obligatoire à l’égard de ces derniers. Des nombreux éléments doivent donc être connus avant sa signature.

Les éléments importants concernant le contrat de franchise

La convention de franchise se trouve dans la catégorie du contrat-cadre du fait qu’il va faire naître et englober dans le futur d’autres contrats secondaires tout en régissant la relation entre le franchiseur et les franchisés. Il n’y a pas de droit précis auquel le système est soumis. Ainsi, de nombreux droits le régissent, en ne citant que celui des contrats, le social, celui qui concerne le commerce, le droit pénal et le droit de distribution.

Le franchisé peut refuser de s’engager, d’après l’article 330-3 du code de commerce, si le franchiseur ne leur donne les informations indispensables auxquelles dépendent ses décisions. Cette condition de transparence doit être réclamée par tout franchisé face à une offre. Et dans la pratique donc, une information précontractuelle est fournie par le franchiseur avant la naissance du contrat de franchise.

Les points de vigilance pour un contrat de franchise

Ce n’est pas seulement la fourniture du document d’information précontractuelle qui est importante avant de signer le contrat de franchise. Il faut aussi vérifier d’autres points, dont la clause de non-concurrence, la clause d’exclusivité territoriale et les divers risques qui s’y rattachent.
Les deux premiers sont d’une grande importance, car vont faire savoir au futur franchisé que des dispositifs régissant des concurrences directes et protégeant le savoir-faire émis par le franchiseur sont déjà mis en place.

Points essentiels pour une franchise à domicile

Intégrer un réseau de franchise et travailler à domicile présente des avantages non négligeables. Le plus marquant est sans doute l’investissement minimum. On n’a pas besoin de se déplacer ni d’avoir à acheter ou louer un local commercial. Un téléphone et une connexion internet suffisent amplement à générer un chiffre d’affaires. Malgré cela, le travail de franchise à domicile n’est pas tout le temps facile. Si l’envie de se lancer dans la franchise à domicile vous tente, il vous faut une solide motivation.

Comme pour toute création d’entreprise, il faut établir une stratégie commerciale, il faut aussi connaître le marché où on évolue. Il faut également se poser plusieurs questions liées à la finance : combien coûte l’activité ? Combien l’activité rapporte-t-elle ? Vous voulez un salaire régulier ou juste un complément de revenu ?

Avant de plonger dans une franchise à domicile, il faut s’assurer que vous êtes très motivé par l’offre de franchise. Le franchiseur proposera une liste d’offre et d’engagement. Il faut donc prendre le temps d’étudier attentivement les propositions du franchiseur. Demandez au franchiseur de vous indiquer vos tâches quotidiennes. Discutez avec les autres franchisés du réseau et s’ils acceptent demandez à consulter leur compte. N’hésitez surtout pas à solliciter des conseils à des experts du domaine (comptable, avocat…). Demandez également conseil à votre banque. Ils vont vous guider sur toutes les démarches à suivre. Faites également des recherches approfondies sur le sujet.

En guise de conclusion, la franchise à domicile est conseillée pour les personnes à la recherche d’une activité rémunératrice à temps plein. Les personnes comme les retraités ou les étudiants qui veulent une activité à temps partiel peuvent également se lancer dans la franchise à domicile. Enfin, les personnes qui veulent un supplément d’activité peuvent également exercer un travail de franchise à domicile.

Certaines banques en ligne proposent des services mobiles

Pourquoi profiter des services mobiles des banques en ligne ?

Depuis qu’internet mobile fait fureur auprès des consommateurs, de nombreux services dans de nombreux domaines, sont disponibles sur téléphones mobiles. Ces services sont accessibles au public grâce à l’installation d’une application sur le téléphone.

Les banques en ligne suivent cette tendance et présentent parfois leur site internet avec une version mobile. Cette version permet d’accéder au site aisément puisque les paramètres tiennent compte de la petite taille d’un écran de téléphone portable (par rapport à celui d’un ordinateur). Ces dernières créent aussi des applications adaptées à leurs services pour que les clients y accèdent de façon efficace sur un smartphone. En tout cas, les services mobiles sont très intéressants quand on veut profiter des moments « creux » (ex : quand on est dans les transports) pour gérer son compte en ligne.

Les services mobiles pour iPhone® et iPad™

Les produits, notamment les appareils portables, de la marque Apple étant très répandus, les banques en ligne proposent des services spécialement mis en place pour ces équipements. Il faut en effet savoir qu’une application n’est performante que lorsqu’elle est parfaitement compatible aux produits auxquels elle est destinée. Pour les banques en ligne qui ont édité des applications pour iPhone® et iPad™, il est possible de consulter le compte, d’effectuer des virements et de faire d’autres tâches de base. En plus, les clients peuvent faire des virements permanents ou programmés, voir/enregistrer/envoyer leur RIB, personnaliser les alertes sms, gérer un contrat d’assurance vie, faire une opposition de prélèvement ou de chèques…etc.

Les applications Android des services mobiles de banques en ligne

Les propriétaires de smartphones de type Android peuvent eux aussi accéder à des applications mobiles et profiter de services tout à fait satisfaisants pour la gestion de leur compte en ligne. Les clients peuvent par exemple consulter leurs comptes avec ce genre d’outils. Ils peuvent aussi effectuer des virements, faire une opposition chèques/chéquiers/prélèvement… D’autre part, ces applications ont une fonction multitâche pour que l’utilisateur puisse gérer ses comptes et écouter de la musique en même temps par exemple. Par ailleurs, on peut activer la mémorisation du numéro client pour accéder plus rapidement au compte à partir de la seconde connexion. Ces applications présentent parfois la déconnexion automatique qui s’active au bout d’un certain délai d’inactivité.

Faîtes fructifier votre argent grâce à ING Direct

Outre l’ouverture d’un compte courant gratuit, ING Direct, le leader de la banque en ligne en France, propose de nombreux services qui permettent de faire fructifier votre capital. Le coût des services proposés par la banque en ligne est particulièrement attrayant.

Livret Épargne Orange et Livret A

Le livret Épargne Orange est placement appréciées par les particuliers grâce au plafond maximum de trois millions d’euros et son offre de bienvenue. L’ouverture d’un livret Épargne Orange, que ce soit pour vous ou pour vos enfants, est entièrement gratuite et vous bénéficierez des intérêts sur votre dépôt selon la durée du placement. Tout comme le livret Épargne Orange, l’ouverture d’un Livret A est également gratuite. Le plafond est de 15.300 euros, et les intérêts acquis sur le livret A ne sont pas imposables. Pour les deux types de livrets, vous avez la possibilité d’appeler un numéro Vert pour toute assistance.

Les autres produits de placement

Outre le livret Épargne Orange et le livret A, ING Direct propose également des contrats d’assurance-vie, qui se caractérisent par l’absence de frais d’entrée, de frais de dossier, de frais de versement et d’arbitrage. Selon votre choix, vous avez la possibilité d’opter pour une gestion libre, une gestion profilée ou une gestion sous mandat. Par ailleurs, si vous avez des connaissances en finance, vous serez sûrement tenté par la bourse en ligne, dont les frais de courtage sont attractifs. Appelez les chargés de clientèle d’ING Direct pour connaître le placement qui vous est adapté.