La restauration et la gestion des déchets

presse-a-balles

Que l’on soit propriétaire d’un grand restaurant ou en charge de la gestion d’une cantine scolaire ou d’entreprise, il est désormais primordial qu’on se sensibilise pour le tri des déchets. C’est en effet un secteur qui manipule beaucoup de cartons et qui produit énormément de restes alimentaires, qu’ils soient crus ou cuisinés. Comment bien s’y prendre ? Voici quelques conseils.

Côté papier

Une presse à balles d’occasion fera très bien l’affaire, à condition qu’elle ait été bien entretenue. En effet, les restaurations se fournissent en denrées diverses et ces dernières sont le plus souvent emballés dans des cartons de toutes tailles. Au lieu d’empiler ces déchets dans un coin, non pliés et non triés, il est préférable de les compacter proprement et de les remettre dans un circuit de recyclage. C’est pour cette raison que les presses à cartons connaissent le succès qu’on rencontre actuellement. De plus, leur utilisation permet une organisation interne plus efficace puisque les employés ne perdront plus beaucoup de temps au rangement des cartons et se concentreront mieux sur leurs activités.

Côté aliments

En plus de la presse à balles d’occasion, il est également conseillé de se doter de matériels complémentaires pour ne citer que le broyeur de verres et la presse pour tasser les déchets alimentaires. En broyant les bouteilles et en récupérant correctement les débris, on est assuré de minimiser les risques d’accident et de passer les déchets récoltés à d’autres professionnels qui sauront les réutiliser comme il se doit. Quand aux restes alimentaires, on effectue un tri entre le cuit et le cru. Ensuite, on charge la presse, qui, munie de sacs poubelles, permet d’obtenir des déchets organiques bien compactées. Il faut savoir que nombreux sont ceux qui fabriquent leur propre compost avec les restes crus, comme les épluchures de fruits et de légumes, et ce, toujours dans un souci de préservation de l’environnement.